Mais nous sûmes plus tard que, si nous avions pu aborder au pied du Mont Analogue, c'est que pour nous les portes invisibles de cette invisible contrée avaient été ouvertes par ceux qui en ont la garde.

René Daumal, Introduction au Mont Analogue

-


In a transparent, two-level box, a closed diary from the year 1940 sits above an open pot of ink with a fountain pen dipped inside.
An action has been performed, here: the ink and the fountain pen have been used to write in the diary. But the ink is actually tar, and the pages of the book, turned one by one, have been stuck together by the text that has been written on them. The text can no longer be read. Indeed, the diary cannot even be opened, for its edges, too, have been coated with tar.
Originally, this diary was blank: its owner (Mme Rivière, of Montparnasse, Paris) wrote nothing other than her name, on the last page. Inside, part of one of the most beautiful texts written in the year 1940 (but never completed), "Le Mont Analogue", by René Daumal, was copied.

1940 daily diary, pot of ink, fountain pen, tar, plexiglas.
30 x 20,5 x 20,5 cm.

Dans une boîte transparente à deux étages, un agenda de l’année 1940, fermé, est posé au-dessus d’un encrier ouvert où trempe une plume.
Ici, une action a été accomplie, l’encre et le porte-plume ont été utilisés pour rédiger dans l’agenda. Mais l’encre étant du bitume, le texte qui a été écrit a collé les pages les unes aux autres au fur-et-à-mesure qu’elles étaient tournées. Le texte ne peut plus être lu, ni même l’agenda ouvert car ses tranches ont été également enduites avec du bitume.
Cet agenda était à l’origine vierge: la personne qui le possédait (Mme Rivière, à Montparnasse) n’y a rien inscrit que son nom à la dernière page. Une partie d'un des plus beaux textes écrits en 1940 (resté inachevé), "Le Mont Analogue" de René Daumal, y a été recopiée.

Agenda 1940, encrier, plume, bitume, plexiglas.
30 x 20,5 x 20,5 cm.